Eoliennes

Ces systèmes permettent une conversion fiable de l'énergie éolienne en énergie électrique dans les éoliennes. La conception optimisée et adaptée à l'application du système pour la fonction prévue, prolonge notablement la durée de vie des composants et des machines. Les sous-systèmes HYDAC secondent les modules et garantissent la disponibilité technique de votre éolienne.

Réglage des pales du rotor (Système pitch)

Lorsque l'éolienne atteint sa vitesse nominale (puissance nominale), l'angle d'attaque optimal des pales du rotor change au fur et à mesure que la vitesse de rotation s'accélère, perdant ainsi en efficacité aérodynamique. Ceci ralentit la vitesse de rotation, maintenant ainsi constant le point de fonctionnement du couple de l'éolienne. Ce processus est appelé « réglage du pas des pales » (« pitch »).
 

Engrenages principaux

Les engrenages sont positionnés avant le générateur. Pour produire l'énergie électrique, les générateurs asynchrones ou synchrones doivent être maintenus à une vitesse constante. Etant donné que les rotors tournent lentement, la vitesse de l'éolienne maximale est atteinte grâce à une multiplication par engrenages. Les systèmes de refroidissement et de lubrification HYDAC assurent une disponibilité fiable et sûre des engrenages.

Générateur, convertisseur et transformateur

Le générateur d'une éolienne convertit l'énergie mécanique du mouvement du rotor en énergie électrique. Mais les variations de vitesse impliquent que le courant généré par le générateur subit également des variations. Pour pouvoir injecter du courant sur le réseau électrique, ce courant doit traité par un convertisseur pour être adapté au réseau. La chaleur créée lors de le procédé est évacuée par un système de refroidissement.

Dans le système de refroidissement avec transformateur, on cherche à créer des circuits de refroidissement séparés car il est possible ici de créer une séparation de l'environnement et de l'air ambiant avec toutes les formes de charges (poussière, air chargé en sel, particules, etc.) du circuit fermé interne.

Systèmes de freinage

L'alimentation hydraulique sous pression des systèmes de freinage est assurée par des unités HPU (hydraulic power units) centralisées ou décentralisées. Le frein de la chaîne cinématique agit sur un disque de frein relié par un arbre ou un accouplement et est le système de freinage secondaire dans les éoliennes avec système pitch. Pour les opérations de maintenance dans ou sur le rotor, les boulons ou coulisseaux doivent être verrouillés par sécurité par des vérins hydrauliques. La nacelle (local technique) est maintenue en position par un système de frein d'azimut. Des groupes hydrauliques compacts fournissent l'énergie aux systèmes de freinage hydrauliques.

Azimut

La rotation de la nacelle sur la tour est réalisée par des entraînements électriques ou hydrauliques. S'il s'agit d'entraînements hydrauliques, ils puisent également l'énergie du système hydraulique.

 

 

Technique de fixation

Grâce à la robustesse et la modularité des systèmes de fixation conçus spécialement pour cette application, le montage des câbles d'alimentation dans la tour est simple et approprié, il est optimisé pour qu'il soit rapide et peu coûteux, et ce grâce au pré-montage « tour à l'horizontale » et au montage final « tour érigée ». Ce système modulaire permet également une grande flexibilité concernant les quantités et la disposition des câbles d'alimentation (individuels, à trois faisceaux, statiques, flexibles) dans la tour, dans le passage vers la nacelle, la boucle et également dans le local technique lui-même.